En ce moment, où les budgets sont encore limités, vous devez de nouveau faire plus avec moins. Cela est une occasion d’utiliser le procédé SOLSEC2000.

Comme il a été démontré avec succès à l‘école Terry Fox de la Commission scolaire Riverside, le procédé permet de reporter des dépenses importantes et de corriger une situation urgente et importante. De plus, ce procédé vous permet d’éviter qu’une situation se détériore jusqu’à demander des dépenses importantes.

Nous avons compris que plusieurs désirent être mieux informés des processus en action dans notre procédé. Monsieur Louis Léveillé, diplômé en ingénierie de l’Université de Sherbrooke, a réalisé des essais depuis deux ans. Voici ce qu’il a constaté à la suite de l’expérience à l’école Terry Fox et lors de nombreuses autres expériences en laboratoire:

  • Ce que nous savons à la suite à l’expérience de l’école Terry Fox et de nombreuses autres expériences en laboratoire;
  • En peu de temps (5-6 semaines), l’odeur désagréable s’est fortement atténuée et ne pose plus de désagrément au personnel présent au rez-de-chaussée;
  • Le taux d’humidité de l’air a légèrement fléchi, et ce, sans chauffage ni déshumidificateur;
  • Le taux d’humidité du béton a fluctué selon les pluies et les entrées anormales d’eau;
  • Malgré l’absence d’isolation du sous-sol, et d’une condensation hivernale normale dans le vide sanitaire en contact direct avec le sol (sans dalle de béton), le taux d’humidité des murs eux-mêmes s’est amélioré en deux ans.
  • Trois procédés électriques sont principalement en cause pour expliquer ces améliorations.

D’abord, l’électrolyse produit de l’oxygène et des ions d’hydrogène lors de la phase positive de l’onde, cette phase est la plus longue de l’onde de basse fréquence utilisée. Il s’agit de deux oxydants puissants susceptibles d’assainir la surface du béton. L’oxygénation par injection d’air est d’ailleurs utilisée dans les bassins d’épuration. C’est un procédé simple impliquant l’oxygène, efficace et très utilisé. Certains organismes préfèrent un milieu alcalin et d’autres, un milieu acide, l’influence a possiblement été néfaste, mais cela reste à confirmer par une étude plus poussée. L’électrolyse augmente la présence d’ions; donc, de la conduction électrique de l’eau. Toutefois, la diminution rapide de la conduction observée ne permet pas de conclure à un effet prolongé de ce phénomène sur le procédé.

L’électro-osmose est un autre phénomène observé dans certains matériaux poreux dont le plus efficace connu est l’argile. Il permettrait de pomper l’eau par champ électrique, du côté positif (intérieur) vers le côté négatif (extérieur). Puisque ce phénomène dépend du matériau, la constitution du béton est fortement déterminante. Il est possiblement présent à Terry Fox. Cela reste à déterminer. (La documentation démontre la sensibilité du phénomène à la constitution spécifique du béton)

Enfin, l’électrophorèse est un phénomène par lequel les particules et molécules polaires sont déplacées par un champ électrique. À la manière d’un castor déplaçant différents matériaux gros et petits, il est probable que certains matériaux polaires et déplaçables par champ électrique nuisent à la porosité en colmatant les pores du béton par accumulation dans le temps. La disponibilité de l’eau étant alors réduite, l’équilibre de la vie de surface s’en trouverait possiblement affecté.

Quelle est l’importance de chacun de ces phénomènes dans le processus en cause? Cela fait l’objet d’une étude universitaire dans un laboratoire doté d’instruments pertinents et à définir.

Constats : La conduction électrique diminue rapidement au cours du premier mois.

Les trois phénomènes sont sensibles à la conduction électrique (et donc à la présence et mobilité des porteurs et de l’eau). Toutefois, l’eau pure est peu conductrice sans la présence de contaminants polaires. Le taux de conduction du béton est donc un indicateur, mais non spécifique de la présence d’eau libre dans les pores. La constante diélectrique de l’eau est beaucoup plus élevée que celle du béton âgé et sec; elle est donc un paramètre plus spécifique et est l’objet d’une mesure de la teneur d’eau libre dans les pores du béton ou d’autres matériaux. Elle est utilisée par de nombreux appareils commerciaux. Cette méthode nous a permis de suivre l’évolution de l’humidité dans les premiers centimètres du béton.

Le phénomène de colmatage par électrophorèse devrait ralentir, au fur et à mesure, à la manière de la charge d’un condensateur, et dépend des matériaux environnants présents dans l’eau.

En conclusion, l’assainissement observé à Terry Fox est le premier phénomène observé et apprécié par le personnel de l’école.

L’assèchement du béton fut plus lent et celui de l’air également. Mais les conditions sévères du local sont des plus exigeantes et de nature à retarder. l’amélioration.

Nous aimerions avoir l’occasion de vous rencontrer et de visiter l’un des immeubles dont vous êtes responsable.

Pour une solution économique et efficace, demandez l’installation du procédé SOLSEC2000 inc.